Scroll to read more

J’ai remarqué qu’elle commence souvent par « A… »

– A… ma mère,
– A… mon frère
– A… mon ami
– A… Isabelle, Myrtille, Sophie ou Albert.

Est-elle vouée pour autant à se limiter à 26 caractères seulement ? 
N’est-elle qu’une épigramme de 26 grammes qui doit se compresser en une âme de 21 grammes pour transmettre un message sympathique et chaleureux à de parfaits inconnus ?

Mon Dieu, pourvu que ce ne soit pas le cas. Comment ferais-je, en effet, si Rhoshandiatelly-neshiaunnveshenk Koyaanfsquatsiuty m’en demande une ? Il s’agit du prénom le plus long du monde qui a été donné à Madame Williams, une habitante du Texas. 

Bon, faudrait vraiment que cette américaine prenne connaissance de mes interrogations au sujet des dédicaces pour venir jusqu’à moi en Auvergne, à Clermont-Ferrand ou à Issoire, pour avoir le plaisir de faire de ma vie un enfer.

Prudent comme je suis, j’ai déjà prévu le pire du pire : elle !
Je l’attends donc de pied ferme et sa dédicace est déjà prête : 
« A RNK, Bienvenue dans le 63, Na ! ». 
26 caractères précisément 😉

Plus sérieusement, vous n’imaginez peut-être pas l’importance d’une dédicace pour un auteur. En ce qui me concerne, je la vois comme un cordon insécable entre le lecteur et l’auteur, une sorte de fil conducteur qui donne le LA. Un La majeur qui sera la clé de l’ouvrage pour l’ouvrir, tout comme pour le refermer. La dédicace doit donc relier trois éléments de façon harmonieuse : l’acquéreur, le livre et l’auteur. Pour cela, l’auteur ne dispose bien souvent que d’une poignée de secondes pour offrir le cadeau attendu à ses lecteurs. Sous leur regard impatient et curieux, leurs yeux braqués sur la pointe de son stylo, l’auteur doit rester concentré, écrire à la demande et à la chaîne, des messages qui resteront gravés à vie.

Copier n’est pas jouer pour moi, donc recourir à trois ou quatre formules préfabriquées en changeant juste le prénom n’est pas une issue honorable. L’art de la dédicace née justement, enfin je crois, de la spontanéité, de la créativité et de l’envie de personnaliser un message. Pour ce faire, l’acquéreur doit cependant livrer un peu de lui à l’auteur – en se présentant brièvement par exemple ou en motivant son achat – s’il souhaite obtenir en échange un p’tit mot qui lui ressemble. Il peut aussi avoir la délicatesse de laisser à l’auteur quelques minutes de réflexion pour rédiger sa « Dédicatesse ».

Je vais donc entrainer mon cerveau à cet exercice difficile et subtil qu’est la dédicace. Dédicace provient du latin « dedicatio », qui veut dire Consécration / Inauguration. Il convient donc d’y consacrer un temps précieux pour l’inaugurer au mieux…

À vous, amis Facebook, contacts Linkedin ou Instagrameurs, je vous remercie par avance pour vos Likes, vos commentaires, vos partages et vos p’tits mots en apparté. Puissiez-vous découvrir le Puy-de-Dôme avec les mêmes yeux que moi, ceux d’un éternel découvreur, d’un inlassable explorateur et d’un curieux de la nature et par nature.