Scroll to read more

Après quasiment un an d’ouverture, en Juin 2020, l’Alant a marqué son identité, sa signature et a trouvé sa clientèle. Ici, c’est un savoureux mélange d’Auvergne et de Corse, l’un venant naturellement enrichir et revisiter l’autre sans avenant. On peut donc être surpris à tout moment en goûtant un plat bien de chez nous, qui aura des notes corsées, ou découvrir des recettes corses qui réveilleront les papilles délicates des auvergnats que nous sommes. L’Alant, c’est d’ailleurs un cocktail subtil à la base, composé d’un zest d’ALexia et d’une pincée d’ANToine, une belle rencontre faite en Corse qui a fait recette à Clermont-Ferrand. De la subtilité pas seulement dans le nom, mais aussi dans les saveurs, l’élégance dans le dressage des plats et de la créativité dans chaque assiette. Avec l’Alant, direction Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio, Furiani, Bonifacio ou Aléria avec des allers-retours à Besse, Billom, Saint-Nectaire, le Mont Dore, Issoire, Clermont, Thiers ou Ambert et tout ça sur place. L’Alant est un resto véritablement renversant !

truffade corse
Truffade Corse !

La Corse dans le sang, dans le cœur et dans les papilles

Antoine est fier de ses origines Corse et il a d’ailleurs prolongé de 15 ans un séjour initialement programmé pour deux mois. Quand on a un coup de cœur, on a un coup de cœur ! Comme si ce n’était pas suffisant, il rencontre là-bas Alexia. Lui a une formation de cuisinier et elle de serveuse : un début de romance servie sur un plateau.

Né à Moulins et adepte des nuits festives clermontoises, Antoine a le mal du pays et le tout jeune couple revient aux sources avec le projet d’ouvrir un restaurant mixte dans la capitale auvergnate. Le Duo dans la vie devient aussi Duo dans la ville et dans le travail, réunissant les arvernes et les corses. Le couple décide dès le départ de se mettre tous deux au service et de prendre un cuisinier auvergnat, Julien, qu’ils formeront au fil du temps à la cuisine corse. Julien part de toute façon avec une base importante de recettes de l’île de beauté qu’il personnalise souvent avec des saveurs locales. Citons le Figatellu, les cannellonis aux blettes, le sauté de veau aux olives ou encore la daube de sanglier en hiver. L’été, la carte est plutôt méditerranéenne, car les plats corses ont la réputation d’être copieux.


déco restaurant l'alant à Clermont-Ferrand
Un intérieur intimiste…

Une fin d’année qui promet !

Le scoop de Novembre, c’est le relooking complet de la salle à manger. Elle a désormais des allures de paillote et nous fait « voyager sur plage » sans bouger. Le souhait d’immerger les clients dans une atmosphère déco plus identitaire à la Corse était une étape incontournable pour Alexia et Antoine. Pour fêter cela, Julien fera du veau tigré, une viande assez rare et d’une qualité gustative exceptionnelle. Durant la période de Noël, la figatelle à la plancha et la polenta trouveront assurément des amateurs, le tout concocté en direct de leur terrasse extérieure qui animera ainsi agréablement la rue. Comme d’habitude, l’ambiance musicale fera résonner le timbre des voix graves et envoûtantes des chants corses.

Pour le 31 décembre, l’Alant fera aussi son réveillon et les réservations anticipées sont vivement recommandées, notamment pour les clermontois qui pourront rentrer chez eux à pieds, sans prendre ni le Ferry, ni la voiture…

Ouvert du mardi midi au samedi soir, l’Alant propose une carte des vins à 80% corse, tout comme la carte des alcools, bien que l’on puisse aussi consommer des boissons plus classiques. Situé à 50 m de la cathédrale, sur une charmante et discrète petite place, le restaurant l’Alant, ambassadeur culinaire de la Corse, vous attend pour vous apporter une pointe d’évasion dans votre journée.

L’Alant
1 Rue Ancien Poids de ville
63000 Clermont-Ferrand
06 77 23 69 31

Crédit Photos : Marc Nevoux